Atelier Palmers PRESTATIONS VOTRE PORSCHE PROFESSIONNELS CONTACT

Qu'est-ce qu'un "rapport PIWIS" ?

Article publié le
Dernière mise à jour le 20/07/2017

Lecture des plages moteur sur 997 GT3 RS avec l'outil de diagnostic PIWIS

En général, quand on me demande d'éplucher le dossier d'une Porsche depuis 1998, il est évident qu'on attend une validation de ces fameuses plages moteur, chiffres un peu ésotériques pour le néophyte, prêt à leur donner une signification quasi-mystique. Bien souvent, le "test PIWI OK" (importante, la faute sur le mot PIWIS !) consiste en une feuille remise au propriétaire qui considère alors que son auto a réussi un quelconque test ! Sur la base de l'existence même de cette feuille, et bien souvent sans la moindre explication fournie par l'atelier qui a facturé ce relevé, le vendeur annonce fièrement "test PIWI OK".

Voici pourquoi cette expression ne signifie rien :

  1. il ne s’agit pas d’un test que l'on fait passer à l'auto, ce ne sont que des valeurs que l'on relève dans la gestion moteur DME. Ce boîtier (Bosch Motronic ou Siemens SDI) contient des "mouchards" qui comptent le nombre d’impulsions (allumages) à un régime de rotation donné, et les regroupent par plages (1 et 2 sur 986/996, puis de 1 à 6 sur les générations suivantes) en indiquant la valeur du compteur horaire lors du dernier événement.
  2. il n’y a jamais eu de PIWI chez Porsche, mais des KTS301, des PST2, des PIWIS Tester, des PIWIS Tester II et désormais le PIWIS Tester III. Ajoutons à cela que les valeurs sont très rarement relevées avec un outil Porsche officiel, mais plus souvent avec un outil Durametric ou ses nombreuses copies d’origine chinoise.
  3. qu’est-ce qu’un test PIWIS OK ? et un test pas OK ? Tout dépend de ce que l'on se fixe comme critères : durée globale des sur-régimes, ancienneté du dernier événement significatif.

Lors d'un contrôle PIWIS, voici le détail de ce que l'on trouve dans un boîtier DME, dans la section "Données véhicule" ou "Données moteur" :

Les impulsions sont des allumages, soit 1 tour de moteur toutes les 3 impulsions (6 cylindres à 4 temps). L'heure indiquée en face est la valeur du compteur horaire DME lors du dernier événement enregistré (et non pas le nombre d'heures passées depuis le dernier enregistrement, comme certains vendeurs voudraient le faire croire). Une fois que l'on a ces valeurs, ce qui va compter est de les mettre en perspective pour bien déterminer la durée globale des événements, leur gravité, ainsi que le temps écoulé depuis le dernier, pour chacune des plages. C'est ce que je réalise systématiquement afin de "faire parler" les chiffres et d'isoler les informations pertinentes.

Les infos dans le DME ne sont pas vitales, mais peuvent confirmer une impression. Il s'agit donc ni plus ni moins de mouchards, qui peuvent parfois se tromper, et qui peuvent renseigner sur la façon dont le moteur a été utilisé, et à quelle période. Rien de plus. D'ailleurs, les plages relevées sont stockées par un calculateur. Si le moteur a été changé, les plages enregistrées sur le précédent moteur seront toujours présentes. Et si le calculateur a été changé (ce qui arrive régulièrement), on n'a alors aucune trace des plages du moteur enregistrées par le calculateur précédent. De quoi relativiser ces informations !

Le contrôle des plages et heures moteur est fourni dans le cas d'un examen de véhicule (accompagnement à l'achat) et également en préparation à la vente. Consultez la page Tarifs pour tout savoir.

Ceci est un article original, conçu et rédigé par nos soins.
Aucune copie, même partielle, n'est autorisée sans l'accord préalable d'.

Qui est Palmers ? Avis clients Tarifs blog © Atelier Palmers 2018